Pathologies Main Poignet et Coude

Qu'est-ce que le syndrôme du canal carpien?

Le syndrome du canal carpien correspond à la compression du nerf médian au poignet.

Le nerf médian assure la sensibilité des pulpes du pouce, de l'index et du majeur. Il assure également l' innervation motrice de certains muscles du pouce, les muscles thénariens.

Le syndrome du canal carpien est une pathologie fréquente responsable de douleurs, de brûlures, de picotement au niveau de la main. 

Le syndrome du canal carpien est plus fréquent chez la femme que l’homme. Le plus souvent il est idiopathique (c’est à dire qu’il n’y a pas de cause spécifique le favorisant)

 

 

ANATOMIE DU NERF MEDIAN ET DU CANAL CARPIEN

Le nerf médian assure la sensibilité des pulpes du pouce, de l’index, du majeur et parfois de l’annulaire (hemipulpe radiale). Il assure également l’innervation motrice de certains muscles du pouce et des doigts.

Le canal carpien est un tunnel osteo-ligamentaire étroit situé entre le poignet et les doigts. Il est limité en arrière par les os du carpe et en avant par le ligament annulaire antérieur. Le nerf médian passe dans ce canal accompagné des tendons des muscles fléchisseurs des doigts et du pouce. Ce canal est peu extensible puisque la partie postérieure est constituée d’un plan osseux et que le ligament annulaire antérieur est une structure fibreuse peu extensible.

Lorsque le volume du canal carpien diminue, le nerf médian se trouve comprimé, cela est responsable de symptomatologie douloureuse à l’origine du : « syndrome du canal carpien ».

 

 

QUELS SONT LES FACTEURS FAVORISANTS LE SYNDROME DU CANAL CARPIEN?

Le plus souvent le syndrome du canal carpien est idiopathique c’est à dire qu’il n’y a pas de facteur favorisant. 

Le syndrome du canal carpien est plus fréquent chez la femme autour de la ménopause, lors de la grossesse, chez les travailleurs de force effectuant des gestes répétitifs (travail à la chaîne,  manutentionnaire…). 

Certaines pathologies peuvent également favoriser la survenue d’un syndrome du canal carpien comme la polyarthrite rhumatoïde, les fractures des os du carpe,  l’hypothyroïdie, le diabète….

 

 

COMMENT SE MANIFESTE LE SYNDROME DU CANAL CARPIEN?

Au début il s’agit essentiellement de signes subjectifs (c’est à dire des sensations éprouvées par le malade) comme les fourmillements, les brûlures, l’engourdissement. Cela peut être responsable de réveils durant le sommeil obligeant le patient à secouer la main pour faire disparaître les symptômes. L’atteinte des deux mains e
st fréquente.
Lorsque le syndrome du canal carpien est très évolué il peut entraîner une faiblesse de la main avec une perte de la force et une amyotrophie (fonte musculaire). Cela se traduit par un manque de force, des difficultés à attraper les objets, lâchage d’objets et s’accompagne également d’une perte importante de la sensibilité pulpaire des trois premiers doigts (pouce,  index, majeur).
L’examen clinique pratiqué par le médecin permet d’évaluer l’importance des troubles moteurs et sensitifs. Il existe souvent une douleur à la percution du canal carpien ou à la flexion prolongée du poignet. Il peut également y avoir des pathologies associées comme un doigt à ressaut.