Version Française

Arthroscopie du poignet.

Arthroscopie du poignet


L’arthroscopie du poignet est une technique relativement récente puisqu’elle a été décrite dans les années 1970. Dans les années 80, elle est devenue un élément de diagnostic de plus en plus incontournable. Ce n’est que dans les années 90 qu’elle a permis la réalisation de gestes thérapeutiques qui ont bouleversé la compréhension des pathologies du poignet et modifié considérablement les suites opératoires et les résultats d’une chirurgie dont les effets iatrogènes n’étaient pas toujours parfaitement contrôlés.
Les patients étaient opérés sous garrot pneumatique et anesthésie locorégionale en chirurgie ambulatoire. La position du bras étaient toujours la même en traction dans l’axe bras fixé à la table. Une traction de 5 à 7 kgf était exercée. L’arthroscope de 2,4 mm de diamètre présentait une optique ouverte à 30°. Les deux articulations radio et médio carpienne étaient systématiquement explorées en commençant par la radio carpienne et toujours par le coté radial. Les voies d’abord de très petite taille (2mm environ) étaient laissées ouvertes.
L’intérêt thérapeutique de l’arthroscopie du poignet est maintenant bien codifié.
On a divisé cet intérêt en 3 chapitres distincts :
-    L’exploration du poignet : intérêt diagnostic,
-    Les traitements indiscutables : réparation du ligament triangulaire, assistance aux traitements des fractures du radius,
-    Les traitements plus discutés : Lésions des ligaments intrinsèques (scapho-lunaire et luno-triquétral), résections osseuses (styloidectomie et résection distale de l’ulna), kystes synoviaux, l’arthrolyse du poignet,
-    Les traitements d’avenir : les prothèses partielles.
 

EN SAVOIR PLUS:  "contacter le Prof. Mathoulin"

Tester Douleur de votre poignet